Équipe Vulnérabilité, intégration sociale et violence

Pour l'intégration sociale durable des personnes ayant des troubles mentaux, une déficience intellectuelle ou un trouble du spectre de l'autisme

L’intégration sociale de personnes présentant des problèmes de santé mentale graves (schizophrénie et troubles associés, troubles bipolaires, dépression majeure), une déficience intellectuelle ou certains troubles développementaux (tels les troubles du spectre de l’autisme) soulève de nombreux enjeux au Québec comme ailleurs dans le monde.

Les comportements perturbateurs font malheureusement partie du portrait et affectent l’intégration et le rétablissement à long terme. Le cloisonnement des réseaux de la santé, des services sociaux et de la justice civile et pénale, par exemple, compromet la qualité, l’efficacité et la cohérence des soins et des services rendus à la clientèle vulnérable. Les interventions sont ainsi réalisées de façon intuitive et fragmentaire plutôt que de reposer sur des assises scientifiques et conceptuelles solides.

L’équipe Vulnérabilité, intégration sociale et violence (VISEV) est née dans l’esprit de mettre en commun milieux de la recherche, de la pratique clinique et de l’intervention concernés par ces problèmes. Sur le plan de la recherche, notre regroupement est aujourd’hui la seule équipe interdisciplinaire à faire le pont entre les expertises psycho-socio-juridiques et le champ des troubles mentaux et développementaux, particulièrement ceux liés aux comportements perturbateurs chez ces populations vulnérables. L’équipe VISEV entend apporter des pistes de réflexion et de solution quant aux problèmes que posent l’évaluation, la gestion, la perception et la prévention des problèmes de comportement auprès de ces personnes.

Vous voulez en savoir plus?

Écrivez-nous!